fbpx
Femme enceinte souriante

Stop à la culpabilité ! 4 conseils pour faire de votre alimentation votre alliée de grossesse

Prise de poids, tracas digestifs, fringales, aliments « interdits », diktat du manger sain : l’alimentation pendant la grossesse peut vite devenir un casse-tête… Et si la solution à se trouvait dans la déculpabilisation ?

Conseil #1 : Faire de la balance son amie 

Monter sur la balance ne doit pas être un calvaire. Il est recommandé de prendre environ douze kilos pendant la grossesse mais cette prise de poids est rarement linéaire. « Un kilo par mois » est un mythe. Chaque grossesse est différente, la prise de poids est normalement plus faible les premiers mois, mais ce n’est pas le cas pour toutes. Un conseil, pesez-vous une fois par semaine pas plus. Si vous constatez une prise de poids trop importante, pensez à fractionner votre alimentation. Cela peut vous aider à gérer votre appétit. La constipation ou la rétention d’eau peuvent également peser sur la balance, alors pensez à manger des fibres (pain complet, fruits et légumes…). Pensez également à vous hydrater de préférence avec des eaux minérales riches en magnésium.

Conseil #2 : Savoir se détacher

Vous cherchez à manger le plus sainement possible pendant votre grossesse : aliments bio, super-aliments, etc. Et cela est tout à fait normal ! Mais essayez de vous détacher de toutes ces informations sur l’alimentation que vous entendez. Contradictoires, elles génèrent du stress et de la culpabilité. Mangez simplement de tout avec modération, bio si possible, et détendez-vous !

Conseil #3 : Savoir s’accorder quelques plaisirs

Plus vous vous restreignez, plus vous craquez facilement (et beaucoup) lors de fringales. Alors, une solution, accordez-vous un « petit rituel plaisir » par jour, sans culpabiliser : deux carrés de chocolat au déjeuner, votre biscuit préféré au goûter… Choisissez VOTRE « petit rituel plaisir » ! Et de temps en temps, accordez-vous un plus gros plaisir : cet éclair au chocolat qui vous fait de l’œil à la boulangerie, ce burger dont vous rêvez, cette glace qui vous nargue dans le congélateur… Profitez de ces plaisirs sans en abuser et surtout sans culpabiliser et vous verrez que vous gérerez mieux vos fringales !

Conseil #4 : Prendre la liste de aliments interdits du bon côté

Bien sûr, pendant la grossesse, certains aliments sont à proscrire pour éviter la listériose (viande, poisson et œuf crus, fromages à pâte non cuite…) et la toxoplasmose (crudités mal lavées…). Mais à trop y penser, vous générez énormément de frustration et de stress, négatifs pour vous mais aussi pour votre bébé. Alors déculpabilisez-vous en (re)découvrant certains aliments (fromages à pâte cuite : parmesan, comté… ; poissons en conserve : thon, sardine…)  et en adoptant certaines astuces (makis maison avec du thon en conserve ; mousse au chocolat maison sans œufs mais avec de la crème fouettée). Vous verrez qu’en trouvant de petites alternatives simples à cette liste très restrictive, vous serez plus détendue.

Toutes ces astuces ne résoudront pas les bouleversements alimentaires que vous rencontrez pendant votre grossesse, mais elles vous aideront à mieux les vivre, à être moins frustrée et à DE-CUL-PA-BI-LI-SER.

La fabrique des mamans

La fabrique des mamans