fbpx
Maman allaitante

Allaitement : tout savoir pour bien démarrer

Longtemps démodé, l’allaitement revient en force depuis quelques années. L’attrait des jeunes mères pour ce geste naturel et millénaire est conforté par les dernières recherches scientifiques. En effet, il est confirmé qu’allaiter est bon pour les mères et les bébés. A l’occasion du lancement de notre barre d’allaitement, nous avons voulu faire le point sur le sujet avec Estelle Drevault, sage femme formée en naturopathie.

Avant tout, il est nécessaire de rassurer les mamans. Le corps des femmes est fait pour l’allaitement. Le bébé va savoir téter, c’est un acte naturel. Les règles de base : la maman doit prendre conseil auprès des personnes formées à l’allaitement ou d’autres mamans qui ont déjà allaité, prendre soin d’elle, se reposer dès qu’elle le peut, bien s’alimenter et boire beaucoup.

Que vous décidiez d’allaiter ou non, que vous allaitiez pendant 2 semaines, 2 mois ou 2 ans, le principal est de nourrir son enfant avec amour. Si c’est votre choix, donnez le biberon à votre enfant avec amour, il le sentira et c’est ce qui compte.

L’allaitement maternel peut paraitre comme l’acte le plus simple et le plus naturel du monde, sa mise en place nécessite de s’assurer que certaines conditions sont remplies :

1 Préparer la venue du bébé au sein de la famille

Tout d’abord, il est important de bien préparer l’arrivée du bébé dans la famille. Posez-vous les questions sur le rythme de vie familial et les emménagements qui seront le plus propices à l’installation de la tranquille relation entre la mère et son enfant. Tout le monde doit trouver sa place : le papa qui s’assure que maman et bébé vont bien, les frères et soeurs qui voient que leurs parents sont heureux et qui sont heureux de sentir l’amour que leurs parents donnent à leur petit frère/soeur, qui reflète l’amour qu’eux même ont reçu.

La question importante que le couple doit se poser est : quelle place avons-nous prévu pour le nouveau bébé dans notre rythme de vie, dans nos loisirs ? Quels moyens avons-nous mis en place pour que sa mère puisse le nourrir librement, avec le minimum de contraintes ?

2 Se préparer pour l’allaitement

S’il n’y a aucune préparation physique particulière à avoir, il est possible de préparer en fin de grossesse les tétons en exerçant une pression douce sur l’auréole pour faire s’écouler un peu de colostrum (le premier lait, très riche en protéines et anticorps, secrété en fin de grossesse). L’essentiel si vous voulez vous préparer à allaiter est de vous préparer à offrir votre corps, à le rendre disponible pour le nouveau-né. C’est le moment de vous reconnecter à votre corps, de l’accepter sans réticence. Profitez des beaux jours pour vous exposer eu soleil, au vent. Allez nager !

3 A la maternité : Le démarrage

Assurez-vous d’être bien entourée, d’avoir informé le personnel de la maternité sur votre projet de naissance, le rôle que jouera le père… A la naissance, le personnel soignant va déposer le nouveau-né bien au chaud à votre contact dans vos bras. Il va retrouver votre odeur, la douceur de votre peau. C’est le grand démarrage de votre relation, profitez de ce moment unique ! Après quelques minutes de récupération, l’enfant va commencer à sucer son doigt ou sa main. Ensuite il va se mettre en route pour se rapprocher du sein. Cette première tétée est très importante pour la mise en place de l’allaitement, mais également pour l’exceptionnel apport énergétique et immunitaire du Colostrum pour le nouveau-né. Mais pour la mère aussi cette première succion est importante : elle va déclencher la sécrétion de la prolactine, l’hormone de la lactation. La tétée déclenche également une autre hormone, l’ocytocine, qui va faciliter l’écoulement du lait, et augmenter les contractions de l’utérus. Cette réaction aura le double bénéfice de faciliter l’élimination spontanée du placenta, et de faciliter également son retour à un volume normal.

Pendant les jours qui vont suivre, profitez de la présence du personnel soignant pour vous faire assister. N’ayez pas peur de poser des questions ! Vous avez quelques jours pour prendre vos marques avec votre nouveau-né : profitez-en ! Demandez-leur d’assister à chaque mise au sein, essayez petit-à-petit de reconnaitre vous-même les signes de faim, posez-leur les questions sur les tire-laits, les crevasses, les soutien-gorges…

Le principe les premiers jours est d’allaiter à chaque éveil du bébé. Ecoutez les conseils des mamans qui ont allaité, mais bouchez-vous les oreilles aux conseils de votre entourage, même le plus bienveillant. Les parents et amis qui n’ont pas connu l’allaitement ne peuvent que colporter des idées reçues, plus ou moins fausses. Les maris ne sont pas objectifs et doivent s’en tenir à leur rôle de soutien, calme et réconfortant.

4 A la maison : Apprendre à suivre ses intuitions, écouter les signes que vous donnent votre enfant

Traditionnellement, on conseillait aux mamans d’allaiter à heures fixes. Aujourd’hui, on écoute les besoins de bébé. Cela signifie : tétées à la demande, de jour comme de nuit. Répondre à la demande d’un tout petit, ce n’est pas le gâter c’est s’assurer de lui apporter le sentiment de sécurité nécessaire à la formation de sa personnalité. Un bébé peut aussi avoir soif, ce qui est fréquent car nous avons souvent tendance à trop les couvrir. Pour cela, avoir son bébé proche de soi pendant la nuit simplifie la mise au sein.

5 L’allaitement au quotidien

Comment réagir face au regard d’autrui ? De nombreuses mère se disent gênées à l’idée de « sortir leur sein » pour allaiter en public. Il est très facile d’allaiter discrètement. Pensez à vous munir d’un tissu comme un voile ou une écharpe, qui vous permettront de masquer votre sein facilement.

6 Que manger quand on allaite ?

Les besoins énergétiques des mères sont très élevés pendant l’allaitement. Il est donc important de continuer à manger de façon saine et équilibrée. En mangeant des noix(amandes, noisettes), on fait face aux coups de fatigue inévitables en cette période. Des plantes comme le fenouil ou le fenugrec ont des effet galactogènes, vous pouvez en consommer sous forme de tisanes. Notre barre nutritionnelle allaitement miel amande combine gourmandise, apport énergétique de qualité et stimulation de la lactation, grâce aux graines de fenouil.

7 La reprise du travail

La reprise du travail signe la fin de l’allaitement pour beaucoup de mamans. Pourtant il est tout à fait possible de tirer son lait à midi et de le stocker jusqu’au soir. Il existe des tire-laits de petite taille, très pratiques et faciles à ranger dans un sac à main.

8 Combien de temps allaiter ?

Le plus longtemps c’est le mieux. Pendant la grossesse, les femmes font des réserves pour 6 mois d’allaitement. Ensuite, pour un allaitement long, il faudra juste faire attention à ne pas perdre trop de poids.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le livre L’allaitement, de la naissance au sevrage, du Dr Marie Thirion.

 

 

La fabrique des mamans

La fabrique des mamans